• YOU&MILK

Démarrer son allaitement sereinement (et avec le sourire) ? Oui c'est possible !




Parce que l’allaitement maternel est une expérience unique, bouleversante, intime et extraordinaire.

Parce qu'allaiter son bébé transforme une mère et restera à jamais graver dans sa vie de femme…

Qu’il nous apparaisse comme un choix évident ou non, l’allaitement maternel est souvent source d’interrogations voire d’angoisses pour les futures mamans. Entre vrais doutes et fausses croyances, on fait le point sur le sujet avec Aurélie Hardy, naturopathe spécialisée en périnatalité.

Aurélie accompagne les futures et jeunes mamans avant, pendant et après la grossesse.


Ici pas de chichi, on aborde le sujet en toute simplicité !


Le début de l’allaitement est parfois éprouvant pour une jeune maman qui vient d’accoucher, et il faut beaucoup de ténacité et de courage pour tenir bon face aux difficultés et aux remarques de l’entourage.


Vous trouverez dans cet article comment bien se préparer à la mise au sein de votre bébé et

des conseils pour démarrer en douceur cette merveilleuse aventure.


Les recommandations


Le lait maternel est l’aliment le mieux adapté pour un nouveau-né et l ’OMS recommande un

allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant, et de continuer à allaiter pendant deux ans, et même au-delà.

Une grande aventure qui n’est pourtant pas toujours un long fleuve tranquille !


Un choix qui appartient à chacune


Certaines femmes sont certaines de vouloir allaiter dès le début de l’annonce de leur grossesse, alors que d’autres se décideront une fois leur bébé dans les bras.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision, le plus important est d’être en paix avec son choix personnel.


La première tétée


Bébé est enfin dans vos bras, une mise au sein dans l’heure qui suit la naissance est un avantage précieux pour la suite mais pas de panique si la première tétée intervient quelques

heures après l’accouchement.


Lors de la première tétée, votre bébé va pouvoir bénéficier du colostrum, c’est un liquide plus

épais que le lait maternel, de couleur jaune.

Sa composition est également différente, car elle est adaptée aux besoins de votre nouveau-né. Il est très concentré, riche en protéines et nutriments.


Il est également pauvre en graisse et facile à digérer, il permettra à votre bébé d’éliminer très vite son méconium et ses selles vont rapidement devenir jaunes, liquides et abondantes.

Il regorge de plusieurs composants qui permettent la croissance optimale de votre bébé et surtout, il joue un rôle essentiel dans le développement de son système immunitaire car le colostrum est particulièrement riche en anticorps.


Peau à peau à volonté


Le peau à peau lors des premiers mois est très bénéfique pour favoriser la mise en place de

l’allaitement : il va permettre au bébé de réguler sa température, de se sentir en sécurité dans

les bras de sa maman et va stimuler la montée de lait durant les premiers jours.

Il va aussi favoriser l’apaisement de la jeune maman ainsi que sa détente, ainsi elle va pouvoir mieux se reposer.


Le peau à peau favoriserait également la production d’ocytocine, l’hormone dite de

l’amour.

Cette hormone a une place très importante dans l’allaitement car elle favorise le réflexe d’éjection du lait, renforce le lien d’attachement mère-enfant, apporte une meilleure confiance en soi et permet à l’utérus de retrouver sa taille normale.


Prête pour la première tétée ?

Installez-vous confortablement et profitez de ce moment qui restera à jamais gravé dans votre mémoire.


Regarder et écouter


Beaucoup de futures mamans se posent la question de la position idéale pour le démarrage

de leur allaitement.

Pour être certaine de bien positionner votre bébé, il faut dans un premier temps être installée convenablement.

Pour installer votre bébé, vous pouvez penser à la continuité comme la continuité à la grossesse, le bébé et la maman sont ventre contre ventre, cette position physiologique c’est l’approche dite du Biological nurturing décrit par Suzanne Colson.

L’instinct maternel guiderait la jeune maman à adopter spontanément la position d’allaitement la plus adaptée pour elle et pour son bébé.


Pour s’assurer de la bonne position de votre bébé, il faut REGARDER l’ouverture de sa bouche et ECOUTER s’il déglutit correctement.

Pour une mise au sein optimale, il est important que votre bébé ait la bouche grande ouverte et englobe bien votre mamelon et l’auréole.


Il est essentiel de lâcher prise, surtout pas de stress. Installez-vous confortablement avec votre bébé et laissez les choses se faire naturellement.


Allaitement à la demande et aux premiers signes d’éveil


Durant les premiers mois, votre bébé pourra et devra être allaité à la demande, sans respecter d’intervalle minimum entre les tétées. L’idéal est d’observer votre nouveau-né afin de lui proposer le sein avant qu’il ne pleure, très vite vous apprendrez à reconnaître les signes d’éveil de votre bébé : mains à la bouche, mouvements de lèvres…


Durant les premières semaines et lors des pics de croissance, votre nouveau-né tétera environ toutes les deux heures, voire toutes les heures. Un rythme souvent épuisant pour les jeunes mamans mais une nécessité pour favoriser la mise en place de la lactation et éviter les

engorgements.

Pour installer une lactation solide, un drainage efficace et fréquent des seins est indispensable.


Il est important de se faire aider par le papa (ou l'un de ses proches) pendant les premières semaines, son soutien ainsi que son écoute vont vous être très précieux. Surtout oublier les tâches ménagères, toujours penser au lâcher prise.


Alimentation de la jeune maman


Afin de pouvoir allaiter, il est important que la jeune maman pense bien à s’hydrater, environ

deux litres d’eau par jour, l’eau doit être peu minéralisée (moins de 50 mg par litre comme

Mont Roucous ou Montcalm).


La jeune maman devra veiller également à avoir une alimentation riche en nutriments et en

vitamines. Il est important de privilégier une alimentation biologique, des fruits et des

légumes, des céréales complètes, des protéines de qualité, la diversité des aliments (locaux,

de saison) et consommer des bonnes huiles bio de première pression à froid pour un apport

en oméga 3 (huile de lin, cameline, colza…).


Les mères allaitantes ont besoin d’environ 500 calories de plus par jour que les mères qui

n’allaitent pas, mais chaque femme est différente, et ses besoins énergétiques varieront au

cours de son expérience d’allaitement.


Pour favoriser la lactation, vous pouvez consommer des plantes galactogènes comme le fenouil et l’anis que vous pouvez consommer sous forme de tisane, et le fenugrec à consommer sous forme de graines germées, cependant la succion de votre bébé reste le meilleur pour stimuler votre lactation, un drainage efficace du sein entraîne automatiquement une production de votre lactation.


Surtout ne vous négligez pas, soignez votre alimentation. Penser aussi à vous reposer dès que possible, une maman reposée va produire plus rapidement de la prolactine et de l’ocytocine, deux hormones essentielles dans l’allaitement maternel.


La douleur


Beaucoup de femmes redoutent la douleur lors des débuts de l’allaitement.

Il faut savoir que lors de la montée de lait, une sensation de sein lourd et tendu peut apparaître, vous pouvez masser votre sein et appliquer des compresses d’eau chaudes sur vos seins.

Après chaque tétée, vous pouvez appliquer un peu de votre lait, et masser délicatement votre

mamelon avec.

Les tétées doivent être indolores. Si ce n’est pas le cas, on respire, on revoit la position et la prise en bouche du bébé.


Dans le doute, il ne faut surtout pas hésiter à faire appel à une consultante en lactation IBCLC,

la douleur est un symptôme, et elle ne doit pas être banalisée.


Une relation unique avec son nouveau-né


Vous l’aurez compris, allaiter son bébé est une aventure extraordinaire, qui demande beaucoup de patience et de lâcher prise.

L’allaitement va vous permettre de créer un lien unique avec votre nouveau-né, notamment grâce à l’ocytocine mais aussi à cette proximité quasi permanente que requiert un allaitement exclusif et à la demande.


Conclusion


N’oubliez pas de vous faire confiance et de suivre votre instinct.

Belle aventure lactée et profitez de ces instants précieux !


Témoignages de mamans


Anna Fiorentino - Compte Instagram : @_annafiorentino_


Anna a toujours su qu’elle voulait allaiter avant même d’avoir Jeanne.

Elle était plutôt bien renseignée sur le sujet et n’avait pas d’inquiétude particulière, elle était

plutôt sereine


Qu’est-ce que l’allaitement a changé pour toi ?

<< Je ne sais pas si ça a changé quelque chose mais en tout cas j’ai été ravie de le faire, je pense que ça a été une chouette période pour Jeanne comme pour moi, j’ai adoré la proximité avec ma toute petite Jeanne, partagé ce moment rien que toutes les deux. L’allaitement a un côté très fusionnel qui me plaît beaucoup. Et maintenant que Jeanne a 14 mois je me rends encore

plus compte qu’il faut profiter un maximum d’être collé H24 avec son nouveau-né… après ça

passe tellement vite et ils sont en demande « d’indépendance » si vite.

C’était vraiment une envie (peut-être même un besoin) assez animal d’allaiter Jeanne. Ça s’est

fait très naturellement. >>


Combien de temps as-tu allaité Jeanne ?

<< 4 mois >>


As-tu rencontré des difficultés pendant ton allaitement ?

<< Jeanne est née 5 semaines en avance donc les premiers jours au CHU elle buvait à la paille avec une seringue. Je l’ai mise au sein à partir du 4éme jour. Elle a compris tout de suite

comment faire et l’allaitement s’est mis en place naturellement. >>


As-tu un conseil à donner aux futures mamans qui souhaitent allaiter ?

<< Surtout no stress, je sais c’est plus facile à dire qu’à faire mais il faut laisser les choses se

faire naturellement, il ne faut pas que l’allaitement soit une contrainte … En vrai ce n’est que

du bonheur ! >>


Si tu devais donner juste un mot pour définir ton allaitement ?

<< Fusion >>


Véronique de MAMA HANGS – Compte instagram @mamahangs


Véronique est la fondatrice de MAMA HANGS, vêtements porte-bébés alliant sécurité, confort

et style. Elle a eu l’idée de lancer MAMA HANGS lorsque Romy sa fille avait 1 mois et passait

tout son temps en écharpe contre elle.


Qu’est-ce que l’allaitement a changé pour toi ?

<< Je dirais que la maternité a changé beaucoup de choses pour moi. Je suis devenue plus

sereine et plus empathique (comme beaucoup de mamans j'imagine !) L'allaitement me

paraissait juste indissociable de la maternité donc je ne me suis jamais posé trop de

questions mais ce qui est sûr c'est qu'il a bâti les fondements de notre relation à Romy et

moi. L'allaitement m'a aussi permis d'aller où je voulais et quand je voulais avec mon bébé

sans avoir à emporter un énorme sac à langer ! >>


Combien de temps as-tu allaité Romy ?

<< 12 mois >>


As-tu rencontré des difficultés pendant ton allaitement ?

<< Mises à part des petites mastites, j'ai eu la chance que tout se passe de manière très fluide

et facile. >>


Si tu devais donner juste un mot pour définir ton allaitement ?

<< Osmose >>


#allaitement #allaitementmaternel #youandmilk #perinataliteaunaturel #allaitersereinement #breastfeeding


Aurélie Hardy @perinatalite_au_naturel











110 vues

©2020 by You&milk. Created with lot of love | Mentions légales | CGVMédias