Huiles essentielles pendant la grossesse, l’allaitement, et le jour de votre accouchement !

Par Johanna Carl – conseillère bien-être dōTERRA




J’imagine déjà les gros yeux de certain.es lisant le titre de cet article et pensant – tout comme je le faisais aussi jusqu’à il y a quelques années – que les huiles essentielles étaient proscrites pour les enfants et les femmes enceintes !

Les huiles essentielles sont des essences concentrées, puissantes et très efficaces et si vous êtes une future ou jeune maman (allaitante ou non) vous avez peut-être envie d’éviter le plus possible d’absorber des médicaments et molécules synthétiques – pour votre bien-être et celui de votre bébé.


Sachez que si c’est le cas, vous pouvez tout à fait vous tourner vers les huiles essentielles

pour gérer vos maux de grossesse ou autres tracas du quotidien.


Plusieurs choses sont à prendre en compte si vous voulez utiliser les huiles essentielles de

façon sûre et efficace.




LA QUALITE DE L’HUILE ESSENTIELLE


Lorsqu’on utilise une essence de plante sur soi ou son enfant, il est indispensable de s’assurer de la qualité irréprochable de celle-ci.


Personnellement, toutes mes craintes ont été dissipées lorsque j’ai découvert les huiles essentielles dōTERRA et que j’ai pu tester leur efficacité.


Ces huiles essentielles répondent à un label extrêmement strict impliquant plus de 60 tests pour chaque lot d’huile essentielle : ce contrôle pointu garantit non seulement une essence réellement pure (là où de nombreux autres labels – même bio - autorisent des additifs) mais exclut également les huiles essentielles adultérées (dans lesquelles certains composant actifs sont remplacés par des molécules synthétiques non décelables avec les tests de qualité « standard ») ou contaminées.




LE CHOIX DE L’ESSENCE UTILISEE


Il en existe de nombreuses huiles essentielles adaptées aux futures ou jeunes mamans qui pourront vous accompagner vous et votre bébé pendant cette importante période de votre vie.



Je vous partage ici quelques suggestions d’utilisation pour des maux courants de la grossesse.

Ces conseils sont extraits du livre "Essential Oils for Pregnancy, Birth and Babies" de Stéphanie Fritz, sage-femme.


★ En cas de nausées, vous pouvez diffuser ou respirer directement au flacon de l’huile essentielle de citron ou de gingembre. Gardez le flacon dans votre poche, afin de pouvoir le sortir dès que nécessaire.


★ Si vous avez des inconforts digestifs, la synergie digestive de dōTERRA (gingembre,

menthe poivrée, estragon, fenouil, carvi, coriandre) après le premier trimestre de grossesse soulagera crampes et difficultés de digestion.


★ Si vous avez la tension élevée, vous pouvez appliquer 3 gouttes d’ylang-ylang diluées dans de l’huile végétale à l’eau de votre bain ou appliquer une goutte de lavande sur le coeur, la plante des pieds et les paumes des mains.


★ Vous avez un sommeil perturbé ? Appliquez quelques gouttes de lavande sous les pieds avant de vous endormir ou diffusez la synergie calmante de dōTERRA (lavande, la marjolaine douce, la camomille Romaine, ylang ylang, le santal alba et la gousse de vanille).


★ En prévention des vergetures ou pour favoriser leur cicatrisation après la grossesse, vous pouvez masser la synergie anti-âge dōTERRA (encens, bois de santal, lavande, myrrhe, hélichryse et rose) - après le premier trimestre de grossesse - sur les zones concernées.

Diluez-la afin de pouvoir masser une grande zone de peau.


★ Si vous avez tendance à avoir des jambes gonflées, à faire de la rétention d’eau, vous

pouvez vous masser avec la synergie tonifiante dōTERRA : orange sauvage, citron,

pamplemousse, mandarine, bergamote, clémentine et vanille aident à décongestionner, à rafraichir les jambes. Pensez également à boire beaucoup d’eau !


★ Si vous souhaitez préparer votre périnée, vous pouvez vous masser ou simplement

appliquer une goutte d’huile essentielle de camomille romaine et/ou de géranium diluée

dans un peu d’huile végétale dans le creux de votre main.



Le jour de l’accouchement :


★ Si vous contractions ne sont pas efficaces : appliquez de l’huile essentielle de sauge sclarée sur votre petit orteil (à la base de l’ongle), à l’intérieur de vos chevilles et en bas de l’abdomen toutes les 15 minutes jusqu’à ce que la puissance des contractions ait augmenté.


Si le travail est interrompu, vous pouvez ajouter de la myrrhe. La sauge relancera les contractions et la myrrhe les rendra plus efficaces.





★ Vous choisissez un accouchement physiologique ? La synergie d’ancrage dōTERRA

(épinette noire, ravintsara, tanaisie bleue, encens, camomille allemande, osmanthus) vous permettra de vous apaiser entre les contractions et de traverser les vagues de façon ancrée, connectée à vous-même et à votre bébé.


★ Lors du passage de la tête du bébé, vous pouvez masser le périnée avec le mélange

suivant :

- 20 gouttes d’hélichryse

- 20 gouttes d’encens

dans 2 cuillères à soupe d’huile végétale.

Ce mélange réduira les hématomes, le gonflement et les saignements éventuels.


★ N’hésitez pas à diffuser une huile essentielle que vous aimez durant votre accouchement !