Les crevasses : on s'en débarrasse !

Par Mélanie Landru - Consultante en lactation IBCLC, diététicienne et naturopathe


©Helena Cooper



ALLAITEMENT ET CREVASSES : COMMENT LES EVITER ET LES SOIGNER NATURELLEMENT ?


Crevasses ! souvent ce simple mot suffit à faire peur aux mamans ou aux futures mamans qui souhaitent allaiter ou qui sont en cours d’allaitement.

C’est un sujet qui revient très souvent lors des discussions pré et post natales que j’ai avec les mamans.


Allaiter son enfant ne doit pas faire mal.

Les crevasses et la douleur ne sont ni normales ni encore moins un passage obligé lorsqu’on choisit d’allaiter son enfant.

Cependant, elles révèlent un dysfonctionnement dont il est important d’en comprendre rapidement la cause, et de trouver des solutions pour supprimer l’élément déclencheur et soigner la partie du mamelon douloureuse et abîmée. Une douleur vive et répétée à chaque tétée peut être insupportable pour la maman, et clairement nuire à la poursuite de l’allaitement.

Il est normal de décider d’arrêter cet allaitement dans de telles conditions ! C’est pour éviter d’avoir mal et de prendre cette décision qu’il est important de demander de l’aide, lorsqu’on sent que la douleur apparaît.




UNE CREVASSE C'EST QUOI EXACTEMENT ?


Parfois très peu visible, la crevasse peut prendre la forme d’une érosion de la peau du mamelon. Plus visible, elle s’apparente à une fissure et parfois à une plaie très marquée entraînant des saignements. Ces saignements ne présentent aucun risque pour le bébé. Il peut donc continuer à téter même si le mamelon est très abîmé.




UNE CREVASSE ET PLUSIEURS CAUSES POSSIBLES


Les origines des douleurs aux mamelons sont principalement mécaniques :


  • Une position du bébé et une prise de sein non optimales vont favoriser le pincement du mamelon. C’est la cause N°1 des douleurs


  • Le retrait brutal de la bouche du bébé au cours de la tétée


  • Un problème de succion dont la cause peut être variée (petite ouverture de bouche, tension dans les mâchoires, freins de langue ou de lèvres restrictifs, une spécificité anatomique du bébé, etc.)


  • Des seins trop tendus et engorgés vont rendre la prise de sein difficile par le bébé



©Pinterest

  • L’usage inadapté du tire-lait peut aussi abîmer le mamelon : mauvaise taille de téterelle, puissance trop élevée, durée d’utilisation trop longue, etc.


  • Des tensions dans le cou (torticolis) du bébé peuvent aussi le gêner dans sa prise de sein


  • Une infection bactérienne ou fongique peut aussi être à l’origine de douleurs aux mamelons et de crevasses qui ne guérissent pas.


Vous voyez, les causes sont variées. C’est pour cela qu’il est important de trouver de l’aide auprès de professionnels de la santé formés à l’allaitement pour les identifier et apporter des solutions.




LES CREVASSES ET LES DOULEURS SONT-ELLES INEVITABLES ?


Je crois que le meilleur des remèdes est la prévention et l’information !


Avant la naissance les rendez-vous de “préparation à l’allaitement” vont permettre de montrer différentes positions et d’expliquer ce qu’est une prise de sein optimale. Même si le bébé n’est pas encore dans les bras de ses parents, ce temps de partage permet de donner des points de repère pour le début de l’allaitement.


Une fois le bébé né, il est primordial à mon sens de prêter une grande attention à la position qu’il a pour prendre le sein et comment se passe sa prise de sein. C’est à ce moment-là que les parents vont pouvoir utiliser les points de repère vus avant la naissance et surtout faire appel aux professionnels de santé qui les entourent pour qu’ils fassent ensemble et vérifient que tous les éléments sont bien en place pour favoriser un allaitement le plus serein et le plus indolore possible.




ET SI MALGRE TOUT DES CREVASSES APPARAISSENT ?


L'identification de la cause permettra de corriger ce qui provoque crevasses et douleurs. On peut tout à fait allaiter son enfant avec une crevasse encore non cicatrisée et sans avoir mal en ayant juste amélioré la position et la prise de sein. C’est magique et tellement soulageant pour les mamans !




©Pinterest




POUR AIDER LES SEINS A CICATRISER


  • Le lait maternel : le remède naturel simple qui hydrate et favorise la cicatrisation du mamelon. Il suffit d’exprimer du lait maternel après la tétée et de l’appliquer sur le mamelon puis laisser les seins à l’air libre quelques instants sans prendre froid.

Des compresses de lait maternel sont très souvent proposées en maternité. Il est important d’être rigoureuse du côté de l’hygiène et de la changer très régulièrement à chaque tétée ou toutes les 2h.