• YOU&MILK

Touuuus les précieux tips de ma seconde grossesse



Vous avez été extrêmement nombreux.ses à suivre ma grossesse depuis l’annonce que nous avions faite au mois d’avril 2020 (ça me semble si loin et si proche à la fois...) sur les réseaux sociaux, et tout aussi nombreuses à me demander de partager avec vous toutes mes astuces mum to be !


C’est donc avec un grand plaisir que je me livre aujourd’hui ici... et bien entendu, cet article est personnel, et à chaque maman la liberté de piocher dans cet article ce qui lui semblera pertinent et utile pour elle.






Crédit photo : Ketty Line




L’ANNONCE


Pour celles et ceux qui nous connaissent depuis plus d’un an, c’est-à-dire avant le lancement de notre marque en septembre 2019, vous savez qu’avec Edouard, nous sommes très attachés à nous réserver de petites surprises que ce soit au quotidien ou pour les grandes occasions.

Aussi, pour lui annoncer ma grossesse pour Thelma notre première petite fille, j’avais caché mon téléphone dans le salon pour filmer, j’avais préparé un petit déjeuner un samedi matin en achetant pour Edouard le mug de chez Emoi Emoi "Papa poule", que j’avais déposé sur la table avec une petite boîte à côté contenant mon test de grossesse positif, ainsi qu'un petit bonnet pour bébé que nous avions acheté un an auparavant lors de notre voyage au Pérou, en nous disant que ça nous porterait chance pour notre futur bébé.


Je vous laisse imaginer sa joie et son émotion quand il est arrivé pour prendre son petit déjeuner, c’était un moment incroyablement émouvant et je suis heureuse de l'avoir capturé en vidéo !

Pour ma seconde grossesse pour Andréa, j’avais très envie d’associer Thelma à l’annonce, et c’est pour cela que lorsque j’ai vu le test positif, j’ai fait le choix de garder le secret pour moi et je ne vous cache pas que les cinq jours qui ont suivi ont été les plus loooooongs de toute ma vie, c’était un lundi, je m'en souviendrai toute ma vie…

Nous sommes allées au laboratoire d'analyses médicales toutes les deux avec Thelma et lorsque j’ai reçu les résultats par mail en milieu d’après-midi, une vague d’émotion m’a submergée, et je l’ai aussitôt partagée avec Thelma qui pour être honnête, ne comprenait pas tout ce qui était en train de se passer ;)).


Comme nous aimons beaucoup tous les deux la photographie avec Edouard (et c’était d’ailleurs le thème de notre mariage), que nous avions souvent fait des séances photos Lifestyle tous les deux, puis durant ma première grossesse, et après la naissance de Thelma, j’ai aussitôt contacté la photographe Alexandra Maldémé pour lui expliquer que je souhaitais qu’on organise le samedi suivant une séance photo aux Serres d’Auteuil à Boulogne, pour annoncer la grande et belle nouvelle à Edouard et avoir un souvenir (spontané) en images de ce jour mémorable !



Crédit photos : Alexandra Maldémé























Alexandra a été super emballée par l’idée, et nous voilà donc cinq jours plus tard aux Serres d’Auteuil... il a fallu que j'explique à Edouard pourquoi, comme ça, j'avais calé une séance photo en last minute... j'étais excitée comme une puce... une séance très naturelle et spontanée comme on les aime, et à un moment de la séance, Alexandra a donné une petite ardoise à Thelma que j’avais discrètement caché dans un sac, et dessus était écrit "papa je vais être grande sœur".

C’était à la fois un moment rempli de joie et d’émotion vous imaginez bien ! Et encore une fois, nous pouvions avoir un souvenir en images de ce moment indescriptible.



Mais pour les filles très très impatientes, je ne vous recommande pas ce genre d’annonce ;-), car clairement vous souffrirez trop pendant les looooongs jours où vous devrez attendre ;)). D'ailleurs, vous avez été majoritaires à me dire que jamais vous n'auriez tenu aussi longtemps !

Mais je peux vous assurer que cette attente était à la hauteur de l'émotion du moment...

La photographe qui a réalisé le shooting de l’annonce de ma grossesse à Edouard : 

Alexandra Maldémé 

http://www.maldemephotographe.fr/

LES DÉBUTS


Pour faire dans l’originalité ;), j’ai été relativement malade les trois premiers mois, et très fatiguée comme beaucoup de futures mamans qui portent la vie.


Ce qui m’a beaucoup aidée dans ce premier trimestre, c’est de pratiquer la sophrologie et de la méditation.


Mes Applis chouchous pour méditer :

  • Headspace

  • Petit bambou

  • Mind meditation

  • Insight timer

(toutes téléchargeables sur IPhone et Android) 


Pour me permettre de compenser cette grosse fatigue, je me couchais à 21h30 maximum le soir, je faisais une cure de vitamines et de compléments alimentaires (Gestarelle est top et très complet), et mon gynécologue m’avait prescrit du fer et du magnésium.

Il était difficile d'expliquer à Thelma ma grande fatigue, ma difficulté à trouver le peu d'énergie que me demandait la lecture de l'histoire du soir, notre rituel à tous les trois... je m'en suis beaucoup voulue, mais en mettant des mots sur cette fatigue, je sentais qu'elle comprenait et me pardonnait.

Je ferai une petite aparté sur le confinement, que j'ai mal vécu émotionnellement en tant que future maman.

En effet, je me suis confiée à Edouard et par téléphone à Flavia Nasio, Bloomdoula, sur la culpabilité que je ressentais vis à vis de ce bébé qui grandissait en moi, dans un contexte de peur, d'angoisse permanente et d'enfermement.

J'ai réussi à mettre ces mots sur mon ressenti : j'avais le sentiment que ce confinement ne donnait pas le droit à mon bébé d'exister. Nous devions rester chez nous, donc dans un certain sens "cachés", et j'avais donc le sentiment de cacher cette grossesse dont nous étions pourtant si heureux et si fiers !




N'hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter de Mumtobeparty et à suivre leur compte sur Instagram ! Christel et toute son équipe sont aux petits soins pour les futures et jeunes mamans, au travers d'articles inspirants et soutenants, de lives et d'évènements à thème. La destination bien-être des futurs et jeunes parents !



LE SEXE DE NOTRE BEBE


Pour cette deuxième grossesse, nous avions fait le choix avec Edouard d'avoir la surprise du sexe de notre bébé :) !

Ca a été une belle aventure, et la rencontre avec notre bébé allait être doublement intense et riche en surprise : celle de rencontrer ce petit être et de découvrir si nous allions accueillir un petit garçon ou une petite fille.

Le sexe de notre bébé était loin d'être notre préoccupation, seul comptaient sa bonne santé et pouvoir serrer ce petit être dans nos bras quelques mois plus tard !


Clairement... l'impatience nous a gagné les dernières semaines, c'est excitant de ne pas savoir, mais c'est aussi une petite "torture" ;).

Et comme quoi les intuitions ne se vérifient pas toujours, moi qui étais certaine de porter un petit boy pour cette seconde grossesse, il s'est avéré que nous allions rencontrer notre deuxième amour de petite fille !


Pas de préférence, sincèrement, juste un GRAND bonheur qu'Andréa rejoigne nos vies et agrandisse nos coeurs et notre famille !



CÔTE ASSIETTE


Pour calmer et apaiser mes fichues nausées des quatre premiers mois, j’ai bu énormément de tisanes à base de gingembre et de citron, ce qui me soulageait assez rapidement.


J'ai aussi découvert les exquises infusions de plantes 100% bio de chez Mama Rosae, adaptées aux maux et aux besoins des futures et jeunes mamans : nausées, contractions, allaitement,...



J'ai eu l'occasion de tester la gamme "Cotton Night" permettant de calmer les insomnies liées à la grossesse, et je testerai sur la toute fin de ma grossesse "Welcome baby", favorisant un accouchement naturel, rapide, en douceur.


Il est vrai qu'ayant aussi pris beaucoup de poids durant cette seconde grossesse (20 kilos à 37SA, car j'ai accouché un mois plus tôt que le terme prévu... notre petite Andréa était pressée de nous rencontrer...), j'ai essayé de faire attention à ce qui garnissait mon assiette. Ce qui est fou c'est que je n'ai pas fait de gros excès côté fringales, mais je faisais beaucoup de rétention d'eau. Vraiment beaucoup.


Et pour le coup, la prise de poids durant ma grossesse n'a jamais été une source d'inquiétude pour moi tant que je ne faisais pas de diabète gestationnel. Mon corps et mon bébé avaient besoin de ces réserves, alors je ne me flagellais pas. Et le super gynécologue qui nous avait déjà accompagnés pour Thelma ne m'a jamais fait culpabiliser sur ce sujet. Quel soulagement car je sais que beaucoup de gynécos mettent la pression à leurs patientes, qui comme moi, prennent beaucoup de poids malgré le fait qu'elles ne mangent pas n'importe quoi !


Côté grignotage, j'ai découvert les encas "la fabrique des mamans" , des barres bio et saines qui répondent aux besoins spécifiques des jeunes mamans, et futures mamans.


Leur gamme Immunité est parfaite durant la grossesse tout comme leur gamme Allaitement ensuite, qui permet de booster la lactation.





Côté envies, et exactement comme lorsque j’attendais Thelma, j’ai eu envie de manger des pad thaï absolument tous les jours à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit ! Et mon adorable chéri est devenu expert en la préparation de ce plat dont je ne me lasse pas !


Sa recette ici :






Recette disponible dans le livre "9 mois food", offert par une amie lorsque j'attendais Thelma (rempli de délicieuses recettes !)


N’étant pas immunisée contre la toxoplasmose, nous faisions très attention à laver tous les fruits et légumes, crudités au vinaigre, à bien cuire la viande…


Article intéressant que je vous invite à lire : https://www.laurencepernoud.com/grossesse/grossesse-alimentation/a-a-z-abecedaire-aliments-a-eviter-ou-a-privilegier.html

Je ne me suis jamais privée durant mes deux grossesses, mais j’ai toujours fait attention à manger le plus sainement possible et à limiter mes craquages à un gros craquage par semaine, car je déteste la frustration dans l'assiette.


Autres envies : cornichons, moutarde à la cuillère (oui oui je vous jure), pain au chocolat aux amandes, Dragibus, fromage "caprice des dieux" (oups la pub !), Perrier grenadine, pâtes au fromage à 4h de l’aprèm ou à 22h ;),...

CÔTE LOOKS

Alors je n’ai jamais été très friande des robes de grossesse, tout simplement parce que bien souvent, elle ne correspondait pas à mon style, à la Mode que j’aime.


Pour Thelma, Édouard et ma maman m’avaient chacun offert des robes de grossesse que j’ai pris plaisir à porter, mais pour ce deuxième petit bébé, je vous avoue que j’ai tout misé sur des robes fluides, et forme empire, que j’agrémentais d’une petite ceinture sous la poitrine pour bien dessiner mon ventre, pas de pantalon de grossesse, pas de jean de grossesse, car pas envie de me sentir étriquée dans mes vêtements.


J’ai trouvé mon bonheur dans de très jolies robes ayant du style, aussi chez Zara, sur Asos, H&M, et dans quelques petites boutiques de créatrices indépendantes, sur lesquelles je craquais ici et là.   

J'ai customisé mes robes fétiches de chez Sézane également !


J’ai investi dans de la lingerie confortable et 100 % coton, et notamment dans des brassières sans armature, car dès le quatrième mois de grossesse, je ne supportais plus de porter des soutiens-gorge avec des armatures.


Côté bijoux, j’ai découvert les bolas de chez Maison pleine lune, et je n’ai pas quitté le mien, le modèle Aimée Hexagone or, de toute ma grossesse… J’aime énormément la symbolique de ce bijou, qui apaise et calme bébé grâce a son tintement.



















Vous trouverez également une petite broche "Ohé locataire" chez Ohé Mimine, pour célébrer votre grossesse et ce.tte petit.e locataire qui grandit en vous :).



CÔTÉ BEAUTÉ ET COSMETO

Depuis que nous avons accueilli Thelma, nous privilégions tout ce qui est produits naturels et sains (idéalement bio) pour toute notre famille. Donc très naturellement, durant cette deuxième grossesse, je me suis de nouveau tournée vers des produits à la compo saine et naturelle.

Mes chouchous 


Huile précieuse de chez eveetrose afin de prévenir les vergetures et le dessèchement de ma peau, une huile 100% naturelle, et une partie des bénéfices reversés à une association, ce qui me touche particulièrement.


Une huile non grasse que j'ai appliqué matin et soir dès mon 4ème mois de grossesse.

Et son parfum si subtil... elle peut aussi servir d'huile de massage (massages qui sont clairement les bienvenus pendant la grossesse :) )





Crème de jour Omum que vous pouvez trouver sur le site Eloisbio (qui propose des produits bio et naturels pour toute la famille). Une crème qui a hydraté et apaisé ma peau sensible les derniers mois de

grossesse !



  • Crème solaire Alphanova 100% bio (indice 50) que j'ai utilisée durant nos vacances d'été à 6 mois de grossesse (je n’avais jamais appliqué de indice 50 avant cette grossesse, et je peux vous dire que je suis revenue avec une peau caramel comme si j’avais mis du 20/30, ce que je mets d’habitude... De plus, cette crème a une compo 100% saine donc que demander de plus !) sur le site Eloisbio


  • Huile de massage Skinhaptics idéale pour les massages (merci chériiiii) qui soulagent les douleurs lombaires durant la grossesse (huile qu'on utilise aussi pour masser Thelma qui adore ça !) - Disponible sur l'eshop Eloisbio

IMMORTALISER CETTE GROSSESSE EN PHOTOS

Avec Edouard, nous avons toujours adoré (et le mot est faible haha !) la Photo.

Au même titre que lorsque j'attendais Thelma, Edouard a pris beaucoup de plaisir à prendre des photos de mon ventre chaque mois, avec notre petite Thelma qui se prêtait volontiers aux jeu (Ok, pas toujours hein ;)...).


Et c’est aussi tout naturellement que nous avons eu envie de réaliser à nouveau un shooting grossesse lifestyle durant nos vacances d’été près de Marseille. 

C'est très important pour nous de pouvoir garder ces précieux souvenirs de mes grossesses, au travers de belles images, ces moments de vie qui nous imprègnent, et qu'on prendra plaisir à regarder encore et encore, tous les deux et avec nos enfants, les 60 prochaines années !


Nous avons toujours préféré les shootings en extérieur, et très naturels aux shootings studio (bien moins esthétiques à notre goût et qui ne nous ressemblent pas).

Nous avons réalisé une sublime séance photo en fin de journée, là où la lumière est la plus belle, avec Ketty Domingues (photographe) et sa sœur Maéva Domingues (vidéaste), qui a réalisé pour nous un petit clip vidéo qui était tout aussi magnifique


Nous avons été séduits par la lumière et la chaleur de leurs photos et prises de vue, le naturel qui s'en détache et la façon dont elles ont su capturer à la fois notre joie et notre émotion !


Contactez-les les yeux fermés ! Elles se déplacent dans toute la France ! 









Crédit photos : Ketty Line




MÉDECINE DOUCE 


Acupuncture, yoga prénatal, haptonomie, ostéopathie, shiatsu et massages : voilà ce qui a été au coeur de mes 9 mois de grossesse en terme de Médecine douce.

Nous avons énormément privilégié les médecines douces et une approche très naturelle de ma grossesse et de l’accouchement, autant que cela a été possible. 

Aussi, afin de soigner mes insomnies de grossesse qui sont survenues des mon quatrième mois, j’ai eu la chance de pouvoir faire de l’acupuncture, et je peux vous dire que ça a été très efficace dès la première séance ! Je me suis accordée également deux séance d’ostéopathie, qui m’ont beaucoup soulagée, notamment pour ma sciatique à partir du cinquième mois de grossesse.

Enfin, et même si le confinement a rendu les choses plus difficiles, j’ai pu suivre quelques cours de yoga prénatal, ça permet de se recentrer, d’apprendre à bien respirer, et de maintenir une certaine souplesse pendant sa grossesse.

J’ai la chance d’avoir un chéri très prévenant, qui m’a offert une séance de shiatsu (adapté aux femmes enceintes) à mon sixième mois de grossesse. 

Cela m’a fait un bien fou et a permis de détendre certains points de tension qui commençaient à se faire sentir.

Attention à bien choisir un praticien qui a l’habitude de soigner les femmes enceintes !


Une autre approche de Médecine Douce que je vous recommande, c'est le Reiki.

J'avais découvert cette pratique durant ma grossesse pour Thelma. Il s'agit d'une méthode de relaxation méditative par le toucher, permettant d'apporter un confort au corps et à l’esprit. Je crois savoir qu'il est recommandé d'attendre la fin du troisième mois de grossesse pour le pratiquer.

Surtout, renseignez-vous pour trouver un.e praticien.ne près de chez vous (et quelqu'un de formé, certifié, très important !).

Vous pouvez contacter en toute confiance Flavie Arnou (qui exerce sur Nantes et Paris) et Louise Portafaix, qui exerce également en qualité de psychologue spécialisée en périnatalité (Louise est basée à Lyon)


Enfin, j’ai eu la chance de profiter de deux massages relaxants adaptés aux futures mamans, et dans la même idée, beaucoup de détente, un moment pour soi, pour lâcher prise…

Ces deux lieux sont de véritables cocons pour les futures mamans, vous pourrez bénéficier de soins adaptés à la grossesse et d'ateliers autour de la parentalité (yoga prénatal et postnatal, ateliers de portage, cours de pilates, ateliers autour de l'allaitement,...).

Gynécée et l'Espace prénatal se situent à Paris, donc sorry sorry les provinciales !)



Gynécée, la Maison de la Femme et de la Maternité, Paris 9ème 

















Espace natal, Maison Périnatale, Paris 16ème












PROJET DE NAISSANCE :


Le projet de naissance est une déclaration d'intention et une retranscription de ce que l'on souhaite ou ne souhaite pas avoir pour le jour où nous accueillerons notre bébé.

Il est important de faire partager à l'équipe soignante un peu de notre vécu et le fondement de nos souhaits.


Nous avons eu la chance d'être accompagnés par un gynécologue en or (dont je ne donnerai pas le nom ici de peur que toutes les futures mamans du monde aillent le voir et qu'il soit trop demandé ensuite haha, mais promis, je vous communiquerai son nom si vous le me demandez) qui a été à l'écoute et en demande de notre projet de naissance. C'est lui qui a évoqué la question du projet de naissance, et nous avons été rassurés de constater que notre ressenti et nos besoins, attentes, envies, étaient prises en considération, et accueillies avec bienveillance.

Margaux, Doula chez Deux Barres Roses m'avait gentiment envoyé un modèle de projet de naissance à compléter, cela nous a beaucoup aidés avec Edouard dans notre cheminement.


Entre autres, dans notre projet de naissance, nous avions mentionné ces souhaits (si cela peut vous donner quelques idées pour le vôtre) :


- pouvoir choisir le moment (et si je décide de l'avoir, car pas de pression à ce niveau--là) où je souhaite avoir la péridurale, et effectuer la plus grande partie du travail sans péridurale, afin d'accompagner mon bébé et les vagues de contractions,

- profiter de la salle nature pendant le travail (bain, ballon, musique douce,...),

- lumière tamisée dans la salle de naissance,

- choisir la position dans laquelle je me sentirai la mieux pour accueillir notre bébé,

- c'est le papa qui accueillera et attrapera notre bébé au moment de son arrivée,

- c'est le papa qui coupera le cordon (clampage tardif demandé afin que notre bébé reçoive tous les bienfaits de son cordon (notamment pour la prévention de l'anémie ferriprive)

- peau à peau avec bébé pour moi et pour le papa,

- tétée d'accueil pendant le peau à peau

- être tenus informés étape par étape de tout ce qui allait se passer et de ce qu'on allait me faire, m'administrer (en fait, on avait une équipe tellement top et qui nous connaissait bien, donc tout ça était induit et spontané)



Bien évidemment, et je suis malheureusement bien placée (je dis "malheureusement" car notre petite Andréa est arrivée un mois en avance, et ses petits poumons n'étaient pas prêts :/... donc notre petite fille a dû rapidement être transférée en soins intensifs à l'hôpital Necker, et j'ai dû renoncer à certains souhaits de notre projet de naissance... la priorité étant de la soigner et de l'aider à respirer, à vivre tout simplement) pour vous le dire, il y a votre projet de naissance, et il y a ce que vous vivrez, et qui n'est pas prévisible, pas planifiable dans votre projet de naissance.


Je veux dire par là qu'il est primordial de définir avec votre chéri.e ce qui compte pour vous dans l'accueil de votre bébé, mais gardez en tête que parfois, tout ne se déroule pas comme on l'avait rêvé, fantasmé, et qu'il faut savoir lâcher prise, notamment sur votre projet de naissance.

J'ai dû renoncer, le coeur serré, à la tétée d'accueil avec Andréa, les larmes plein les yeux de la quitter alors qu'on venait à peine de se rencontrer, et je peux vous dire que cela a été un deuil très difficile à faire... aujourd'hui encore, j'ai du mal à parler de notre rencontre tous les 3 sans pleurer.


Mais plus que tout, je sais (et Edouard me le répétait chaque minute) que la priorité était de que notre petite Andréa reçoive des soins vitaux sans tarder. Son hospitalisation nous a semblé une éternité...


Pour terminer sur une note plus "légère", je vous dirai de PROFITER de chaque instant de votre grossesse, de vous laisser porter et de savourer cette aventure EXTRA-ordinaire : la découverte de votre grossesse, l'annonce, votre ventre qui s'arrondit, vos échanges avec votre bébé, cette exclusivité, ses premiers petits coups de pieds, les échographies et voir ce petit bébé qui grandit, vous émerveiller de son petit nez, de sa main qui attrape sa jambe, les vagues sur votre ventre, même les nausées sont quelque chose dont je garde un "bon" (oui je suis maso haha) souvenir car elles sont le signe que vous portez la Vie, les contractions, ces vagues, cette attente... et LA rencontre.

Celle qui vous bouleversera au-delà de tous les mots que je pourrais poser là...


#maternité #allaitement #futuremaman #mumtobe #motherhood #grossesse #tips #blog #vêtementsallaitement #allaiter #pregnancy #enceinte #pregnant


278 vues0 commentaire

La marque

Remerciements

Moyens de paiement

Inscrivez-vous à la newslait'her

Suivez-nous

©2021 by You&milk. Created with lot of love | Mentions légales | CGVMédias